Films > documentaires > court-métrages

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Bad Girls des Musiques Arabes - du 8ème siècle à nos jours - 75' (2020)

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Un film écrit, réalisé, produit par Jacqueline Caux
Avec les dessins de Samira Ahmadi Ghotbi,
le oud de Yousra Dhahbi,
la présence de Wazhma Tota Khil,
et la voix de Johanna Nizard.
Image : Aurélien Py
Son : Samuel Alexandre
Montage : Anna Martinot

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

> voir un extrait

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Sélections :

- 03 Décembre 2021 : Festival Film - Dijon
- 14 Novembre 2021 : Cinéma Le Trianon - Romainville - Festival Films Franco-Arabes
- 19 Septembre 2021 : Théâtre Legendre - Le Tangram - Evreux - Journées du Matrimoine
- 22 Août 2021 : Médiathèque Vauban - Saint-Vaast-La-Hougue - Festival Les Traversées de Tatihou
- 25 Juin 2021 : FILAF/Festival Internationl des Films et des Livres sur l’Art - Perpignan
- 17 Juin 2021 : Alenya - Festival Cinemaginaire
- 13 Juin 2021 : Limoux - Festival Cinemaginaire
- 12 Juin 2021 : Prades - Festival Cinemaginare
- 06 Juin 2021 : Le Capitole - Alès - Festival Itinérances
- 03 Juin 2021 : La Capitole - Alès - Festival Itinérances
- 02 Juin 2021 : Le Cratère - Alès - Festival Itinérances
- 15 Octobre 2020 : FILAF/Festival Internationl des Films et des Livres sur l’Art - Perpignan
- 26 Janvier 2020, à 20h30, Première Mondiale à L’Auditorium du Louvre - Festival International des Films sur l’Art

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Projections :

- 09 Décembre 2021 : AOC - Bordeaux
- 08 Décembre 2021 : Rocher Palmer - Bordeaux
- 18 Novembre 2021 : Médiathèque Café Music' - Mont de Marsan
- 26 Mai 2021 : Rencontre Jeunes Migrants Isolés à La Louppe
- 10 Novembre 2020 : Université d’Orléans
- 04 Novembre 2020 : Migrants Solidarité Orléans
- 17 Septembre 2020 : Le 106 à Rouen
- 12 Septembre 2020 : La Grange à Palabres - Le Bourg - Teilhac

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Conférences :

- 21 Août 2021 : Conférence avec Franck Tenaille - Médiathèque Vauban - Saint-Vaast-La-Hougue - Festival Les Traversées de Tatihou
- Décembre 2020 à Mai 2021 : Confinement Covid : nombreuses visio-conférences
- 17 Mars 2020 au 11 Septembre 2020 : Confinement Covid : nombreuses visio-conférences


:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

"Très tôt, dans les pays Arabes, la poésie et la musique se sont déclinées au féminin, même si, pendant longtemps, seules les femmes esclaves avaient le droit de s’exprimer lors des représentations qu’elles donnaient devant des hommes puisqu’elles y faisaient ouvertement régner le plaisir et la sensualité ! Mais, bientôt les califes commencèrent à critiquer cette douceur que les musiciennes faisaient régner dans les salons, aussi interdirent-ils la musique au prétexte que son usage contrariait l’esprit de conquête et de sérieux. Avec ce film, je montre combien les alternances d’interdits et de relatives ouvertures auront été constants au fil du temps, même s’il reste étonnant que, tant de siècles plus tard, la posture de nombre de pays arabes soit de nouveau si souvent restrictive, renforcée par le fait qu’il n’existe pas de pays arabes « simplement » laïques, dans lesquels le religieux n’infuserait pas toutes les lois et tous les interdits.

Ce film montre également comment ces artistes femmes ont pu, et peuvent encore, refuser les diktats que la religion, la société et le groupe familial, ont voulu, et voudraient toujours leur imposer ? Comment elle se sont exprimées ? Qu’elles vies elles ont mené ? Comment elles s’imposent actuellement ?

Dans le contexte actuel - où tant d’amalgames sont permis - il m’est apparu nécessaire de parler « autrement » de ces femmes - et de ces cultures - afin de pallier un peu à leur méconnaissance et à la défiance qu’inspirent nombre des pays Arabes dont elles sont issues.

Je parle tout d'abord de Djamilla - qui vécu au VIIe siècle à Médine, à cette époque de profond moyen âge chez nous -, où elle dirigea 150 femmes, devenant ainsi la première femme chef d'orchestre, attribuant des prix à ses élèves : fondant ainsi, de fait, le premier conservatoire de musique, et organisant - en 752 - trois jours et trois nuits de nuit, soit le premier festival de musique ! J'évoque ensuite la poétesse Wallada, qui vécu à Cordoue au XI é siècle, qui écrivit et chanta des chansons érotiques, brodant sur ses manches : "Mon baiser appartient à celui qui le désire," Puis, je présente quatre divas des années 1950-60... Oum Kalshoum, Asmahan, Warda El Djazairia, Cheikha Rimitti, dont les vies ne furent pas les plus sages ! Et, au 21e siècle, Soska, une magnifique chanteuse de Rap Egyptienne que je suis allée filmer au Caire.

Je me suis évidemment trouvé confrontée à la question de "l'image absente" de ce début des temps, aussi, pour y palier, j'ai écrit un texte à la manière des Mille et une Nuits, et j'ai collaboré avec une jeune plasticienne Iranienne afin de mêler images réelles et dessins.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::