Films > documentaires > court-métrages

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Cycles of the Mental Machine - 56’ (2006)

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Production et Réalisation : Jacqueline Caux
Image : Patrick Ghiringhelli
Son : Pascal Humbert
Montage : Dora Soltani
Postproduction : Centre national d’art et de culture Georges Pompidou
Service audiovisuel : Laurie Szulc
Chargée de production : Murielle Dos Santos
Étalonnage : Didier Coudraie
Mixage : Nicolas Joly

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

> voir un extrait       > disponible @

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Prix :

- Prix « Etoile de la Scam » - 2008
- Prix du Meilleur Documentaire - « Festival Docs International » - Detroit (Etats-Unis)
- Prix du Meilleur Documentaire - « Planet Ant Theater Festival » - Detroit (Etats-Unis)
- Prix Special du Jury du « Festival Le Cinema de la Musique » - Besançon

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Sélections :

- Fipatel - Biarritz
- Festival Le Cinema de la Musique - Besançon
- Festival Documentaire sur Grand Ecran - Lille
- Festival Avatorium - Saint Etienne
- Festival Riddim Collision - Lyon
- Festival de Radio France - Sacem - Montpellier
- Etats Généraux du Film Documentaire - Lussas
- Festival Les Instants Vidéos - Marseille
- Festival Visions du Réel - Nyon (Suisse)
- Festival TDK Time Warp - Mannheim (Allemagne)
- Festival Indieprogram - Lisbonne (Portugal)
- Festival Mediawave - Györ (Hongrie)
- Arizona Film Festival - Tucson (Etats-Unis)
- Festival Docs International - Detroit (Etats-Unis)
- Planet Ant Theater Festival - Detroit (Etats-Unis)
- Festival 3Rs - Detroit (Etats-Unis)
- Festival Around the World - Belgrade (Serbie)
- Festival Les Instants Vidéos - Liège (Belgique)
- Festival Dei Popoli de Florence (Italie)
- Film Maker and Video Festival - Milan (Italie)
- Mar Del Plata Film Festival Buenos Aires (Argentine)

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Projections :

- Le Mans - Ecole Supérieure d’Art et de Design (ESAD) - 11 Janvier 2019
- Toulouse - Cinéma ABC - 04 Décembre 2018
- Caen - Centre Chorégraphique National - 05 Novembre 2018
- Paris - Ecole des Beaux Arts - 13 Juin 2018
- Ajaccio - Cinéma L'Ellipse - Les Rendez-vous des Docs - 23 Mars 2018
- Paris - Cinéma Forum des Images - 12 Décembre 2017
- Cucuron - Cinéma Le Cigalon - en présence de Laurent Garnier - 17 Novembre 2016
- Anthology Film Archives, Jonas Mekas - New York - juin 2011 (Etats-Unis)
- Detroit : Ouverture du Festival Techno - 2010 (Etats-Unis)
- Detroit School of the Arts - 2010 (Etats-Unis)
- Festival d’Automne à Paris - Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, suivi d’un concert de Carl Craig et de Mike Banks - 2006
- Médiathèque - Saint Brieuc
- Médiathèque - Rouen
- Contrasts - Nancy
- Rendez-vous Electroniques - Paris
- La Galerie 88 - Paris
- Université Censier - Paris IV Paris
- Ecole d’Arts Appliqués La Martinière - Lyon avec présentation des travaux d’élèves réalisés au cours de l’année scolaire, à partir du film
- Fast and Curious », Rouen, Mai 2011 (en dessous de Anthology film Archives)
- Saint-Malo : Festival Les Etonnants Voyageurs – Cinéma Le Vauban
- Paris : La Gaité Lyrique
- Bologne : Festival Pulse
- Aix-en-Provence : Seconde Nature
- Bruxelles : Centre Culturel Jack Franck
- Madrid : Casa Encendida Vannes Agglo
- Paris : Le Grand Rex présenté par Cral Craig
- Genève : Cinéma Le Spoutnik
- Bordeaux : Cinéma Utopia
- Paris : Forum des Halles
- Brest - Cinéma La Passerelle - 23 Janvier 2013
- La Chaud-de-Fond (Suisse) - Cinéma l’ABC - 10 Janvier 2014
- Paris - Maison des Cultures du Monde - 15 Mars 2014
- Lille - Palais des Beaux-Arts - 4 Février 2015
- Paris - Institut d’Etudes Politiques/Sciences Po - 20 Mars 2015
- Lille - Business School - 9 Avril 2015
- Paris - Institut du Monde Arabe - 27 Mai 2015
- Reims - Villa Douce - 28 Mai 2015
- Zurich (Suisse) - Cinéma Xenix - chaque jour du 4 au 10 Juin 2015
- Reims - Cartonnerie - 28 Octobre 2015
- Montpellier - Cinéma Diagonal - 11 Novembre 2015
- Tourcoing - Médiathèque - 20 Novembre 2015
- Clermont-Ferrand - Ecole Supérieure d’Art - 24 Mai 2015
- Bruxelles - Centre International pour les Arts Vidéo - 14 Décembre 2016

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

DVD La Huit - EDV 1489 - www.lahuit.com. distribution@lahuit.com. Avec en complèment un entretien de Laurent Garnier ainsi que sa pièce live “Crispy Bacon”

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Mise en lumière de l’émergence de la techno dans la ville défaite de Détroit, la ville de l’automobile, du Taylorisme, des chaînes de montage, sur les traces d’un des premiers DJ mythique « Electryfing Mojo », en compagnie du légendaire Mike Banks fondateur d’Underground Resistance, de Carl Craig et du plasticien Terry Guyton.

Située dans le Middle West des Etats-Unis, Detroit, « Motorcity », la ville du Taylorisme rêvée par les « trois grands » - General Motors, Ford, Chrysler - fut longtemps la capitale mondiale de l’automobile, elle symbolisait alors une certaine idée de « l’ american way of life » et était alors la quatrième ville des Etats-Unis.

Les émeutes raciales de la fin des années 1960 furent peu médiatisées bien qu’extrêmement violentes. Elles eurent lieu en même temps que celles de Watts à Los Angeles et de Harlem à New York. Effrayé, le pouvoir économique en place réagit immédiatement en délocalisant les usines. Le libéralisme gardait toute sa cohérence : protéger le capital sans jeter un seul regard sur le désastre laissé derrière lui.

Le déclin de Detroit fut accéléré par le départ, en 1972, de « Tamla Motown », le fleuron de l’industrie soul, l’usine à « Tubes » qui avait lancé Marvin Gaye, Stevie Wonder, Diana Ross, les Jackson 5, les Temptations… La crise pétrolière de 1973, parachevant le désastre, enraya définitivement le système, stoppant l’achat des grosses voitures américaines dévoreuses d’une essence devenue trop chère.

Face à cette débâcle économique, et au chômage endémique, vint l’exode. Tous ceux qui le pouvaient se mirent à quitter la ville, incendiant parfois leurs maisons invendables, afin de récupérer l’argent des assurances.

Dès 1977, un DJ iconoclaste : « The Electrifying Mojo », dit « Mojo », fut déterminant dans l’émergence de ce nouveau mouvement musical. « Mojo », oeuvrant sur les ondes de différentes radios noires locales, fut un « passeur » génial. Sans souci de hiérarchie, il associe les artistes « Motown » – qu’il entendait partout dans la ville -, et les musiques électroniques blanches de Kraftwerk à Stockhausen… « Lorsque je suis arrivé à Detroit c’était encore comme l’apartheid, même les radios étaient séparatistes, et les musiques aussi étaient compartimentées, séparées ; j’ai voulu casser tout ça » a-t-il dit. Pour « Mojo », revendiquer le mélange des genres correspondait à une prise de position politique, à une lutte contre tout type d’exclusion, contre tout type de racisme. Chaque soir, de jeunes adolescents noirs de Detroit : Juan Atkins, Derrick May, Kevin Saunderson et bien d’autres, se branchaient avec passion sur la station de radio WJLB. Là, pendant plusieurs heures, « Mojo » occupait l’antenne avec son programme « The Midnight Funk Association ». Ce génie de la radio, cet innovateur impénitent mélangeait tous les genres, mixait toutes les musiques.

Depuis Vingt-cinq ans, Downtown Detroit est donc devenu un centre ville totalement exsangue. Immeubles et magasins murés, détruits, squattés. Ville fantôme livrée à la prostitution, à la drogue, à la violence. De toute cette déliquescence émerge une nostalgie, une poésie poignante. Pourtant, cette ville reste le lieu mythique d’une histoire toujours vivante de la musique noire américaine : le blues, le gospel, le jazz, le rythm and blues et la musique techno. En effet, les années soixante furent les années de la déflagration soul avec LE label implanté à Detroit « Tamla Motown », puis celle - dans les années quatre-vingt - de la musique Techno. Cette musique « Techno » qui a revitalisé sur un plan artistique la notion de « machines », et a renoué avec le passé musical de la ville.

Ces musiciens technos, positifs et engagés, ont oeuvré sous les gravats de cette société industrielle et technologique, faisant surgir une contre-culture puissante, ignorée de la ville même et d’une grande partie des Etats-Unis, mais reconnue partout ailleurs dans le monde entier. De nouveau, avec l’apparition des BPM, la transe, le jeu, la fête ont surgi des décombres.

Jacqueline Caux

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Presse :

> Vibrations - La cité abandonnée - par David Brun-Lambert - n° 116 - juillet 2009
> MCD - Musiques et Cultures Digitales - juillet 2009 - n°53
> Films sur la musique, Le Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon, du 11 au 28 juillet 2007
> Detroit : ode à une jungle de béton - par Maxence Grugier - mcd (Musiques et cultures digitales) - septembre-octobre 2007 - n°42
> Interview Jacqueline Caux - par Maxence Grugier - Art Numérique - 2 Mai 2006
> The Cycles of The Mental Machine - Festival d’automne à Paris - 16 septembre 2006
> La maquette retrouvée de la Nouvelle-Orléans - par Francis Marmande - Le Monde - 14 septembre 2006 - n°19171
> The Electifying Mojo, Le Socrate Noir - par Jean-Yves Leloup - Trax - septembre 2006 - n°98
> Détours par Détroit - par Alexis Bernier - Libération - 16-17 septembre 2006 - n°7887
> Les spectacles vivants - par Vincent Tarrière - Festival d’automne - Vibrations - novembre 2006 - n°88
> Tsugi - Musiques tendances électroniques - 2006

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::



:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::